LBP - Présentation


D'une superficie de 7,54 hectares, le site "LBP" se trouve sur le territoire de la Ville de Liège (Chênée), dans un méandre de la Vesdre, imbriqué dans un quartier d’habitations. Il est bordé au nord-ouest par la Vesdre et le quai Borguet, au nord, par la rue de la Révision et les établissements Gauder, à l’est par la rue Lejeune, au sud par les rues de la Vesdre et Lejeune et par la voie ferrée de Liège à Verviers, et à l’ouest par le quai Borguet.

Depuis le 4 octobre 2012, le site "LBP" est devenu la propriété de SPAQuE. Les travaux de réhabilitation ont commencé en 2012 et se poursuivent aujourd'hui. Ils sont financés grâce aux fonds européens FEDER pour un montant de 7.182.580 millions d'euros.

A terme, un parc d'activité économique ainsi que des logements pourraient y être construits.

 

Bref historique

Jusqu’en 1808, le périmètre du site est, en partie, occupé par le château de Chênée et ses dépendances. Un laminoir y est installé en 1812, débute alors la fabrication de fer blanc.

En 1882, l’usine prend le nom de "Usines à Cuivre et à Zinc" de Liège. Une centrale électrique est érigée en 1938. Après la seconde guerre mondiale, l’usine s’équipe d’une fabrique d’emballage métallique. Au début des années 1970, l’usine est profondément modifiée notamment au niveau des fonderies pour améliorer la fabrication des produits spéciaux. Elle s’équipe notamment de nouveaux fours électriques et installe un équipement de radiations ionisantes pour la transformation des cuivres et alliages.

L’usine "Cuivre et Zinc" cesse ses activités en 1985 mais 3 ans plus tard, LBP redémarre l’installation et l’équipe d’une nouvelle fonderie avec coulée continue et semi continue. Déjà en 1995, des unités à l’arrêt sont progressivement détruites. La liquidation intervient en 2004.

 

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter la fiche site web LBP.

 

Haut de page
Suivre

Spaque en video

Déconstruction des bâtiments